James Blunt rend un poignant hommage à son père dans une chanson dédiée pour lui…..

Auteur: | Catégorie:OMG!!!!

Le clip que vous êtes sur le point de regarder est très émouvant. Préparez vos mouchoirs, car vous en aurez de besoin mes amis.

Dernièrement, James Blunt a sorti la vidéo de son nouveau morceau intitulé “Monsters”. Une chanson très poignante qui rend hommage au combat de son père contre une très grave maladie et son chemin vers la mort.

Le chanteur anglais James Blunt est connu de par le monde entier. Il est l’auteur de succès interplanétaires comme “You’re Beautiful” et “Goodby My Lover”. Qu’on l’aime ou pas, sa nouvelle chanson et le clip qui l’accompagne sont extrêmement poignants, car ils peuvent nous parler à tous.

Un titre déchirant et très personnel. En effet, dans le clip de “Monsters”, on peut voir le chanteur accompagné de son père, le colonel Charles Blunt. Cette chanson est un hommage à cet homme, en fin de vie. Les larmes de James Blunt sont très difficiles à voir, car elles nous renvoient à la mort de nos proches, à la douleur que l’on ressent à la perte d’un être aimé.

Son père, le colonel Charles Blunt souffre d’une maladie du rein. Il est en phase terminale. James Blunt l’avait expliqué dans une intervew accordée l’an dernier dans l’émission Good Morning Britain.

La chanson s’appelle Monsters, car c’est une métaphore. La chanson, dont les paroles sont en fin d’article en français, montre à quel point il est difficile de dire au revoir. Beaucoup d’entre nous n’ont malheureusement jamais l’occasion de le faire.

C’est un hommage très difficile d’un fils à son père que vous allez voir. Mais surtout de deux adultes que la mort va séparer. À noter que les bénéfices de la chanson seront reversés aux associations Help for Heroes et The Royal British Legion.

Les paroles de cette vidéo sont traduites en français un peu plus bas




Crédit photo vidéo: Youtube

Parole en français:

Oh, avant qu’ils n’éteignent toutes les lumières
Je ne te lirai pas tous tes torts ni tes bienfaits
Le temps est passé

Je te dirai bonne nuit, ferme la porte
Te dirai je t’aime, une fois encore
Le temps est passé
Alors voilà

Je ne suis pas ton fils, tu n’es pas mon père
On est simplement deux adultes qui se disent adieu
Pas besoin de pardonner, pas besoin d’oublier
Je connais tes erreurs et tu connais les miennes
Et pendant que tu dors, j’essaierai de te rendre fier
Alors, papa, tu veux bien juste fermer les yeux
N’aie pas peur, c’est à mon tour
De chasser les monstres
Oh, eh bien, je vais te lire une histoire
La seule différence, c’est que celle-ci est vraie

Le temps est passé
J’ai plié tes vêtements sur la chaise
J’espère que tu dors bien, n’aie pas peur
Le temps est passé
Alors, qu’il n’y ait pas d’obscurité dans ton cœur

Oh, avant qu’ils n’éteignent toutes les lumières
Je ne te lirai pas tous tes torts ni tes raisons ou tes torts
Le temps est passé
Je te dirai bonne nuit, ferme la porte
Te dirai je t’aime, une fois encore
Le temps est passé
Alors voilà

Je ne suis pas ton fils, tu n’es pas mon père
On est simplement deux adultes qui se disent adieu
Pas besoin de pardonner, pas besoin d’oublier
Je connais tes erreurs et tu connais les miennes
Et pendant que tu dors, j’essaierai de te rendre fier
Alors, papa, tu veux bien juste fermer les yeux
N’aie pas peur, c’est à mon tour
De chasser les monstres

Oh, eh bien, je vais te lire une histoire
La seule différence, c’est que celle-ci est vraie
Le temps est passé
J’ai plié tes vêtements sur la chaise
J’espère que tu dors bien, n’aie pas peur
Le temps est passé
Alors, voilà

Dormir une vie entière
Oui et souffler un dernier mot
Tu sens ma main sur la tienne
Je serai le dernier, alors je laisserai allumée une lumière
Ne laisse aucune noirceur dans ton coeur

Je ne suis pas ton fils, tu n’es pas mon père
On est simplement deux adultes qui se disent adieu
Pas besoin de pardonner, pas besoin d’oublier
Je connais tes erreurs et tu connais les miennes
Et pendant que tu dors, j’essaierai de te rendre fier
Alors, papa, tu veux bien juste fermer les yeux
N’aie pas peur, c’est à mon tour
De chasser les monstres

 

Share this article on Facebook or Pinterest!